Téléchargement

Télécharger l’image ISO à l’adresse : http://eoleng.ac-dijon.fr/pub/iso/

Choisir le répertoire portant le nom de la version la plus récente (Eole-2.x), une fois dans le répertoire il faut choisir la sous version la plus récente.

Il faut télécharger l’image ISO spécifique à l’architecture de la machine : i386 ou amd64 (conseillé).

Vérification de l’intégrité de l’image ISO

Il faut télécharger également le fichier MD5SUMS pour vérifier l’intégrité de l’image après le téléchargement.

L’image et le fichier MD5 sont à mettre dans le même répertoire. La commande suivante doit renvoyer OK :

md5sum -c MD5SUMS eole-2.4-alternate-i386.iso

Mise en œuvre

La mise en œuvre d’un module EOLE s’effectue en quatre phases distinctes.

Fil rouge de la mise en œuvre

Installation

Différents types de média sont utilisables pour installer les modules.

CD-ROM

  1. graver l’image ISO préalablement téléchargée ;

  2. démarrer le serveur cible sur le CD-ROM.

Clé USB

Pour créer une clé USB bootable depuis une distribution GNU/Linux ;

  1. ouvrir un terminal en super utilisateur ;

  2. insérer une clé USB, repérer le nom du périphérique (exemple : /dev/sdx) et démonter le support (umount /dev/sdxy);

  3. se placer dans le répertoire contenant l’image ISO préalablement téléchargée ;

  4. # dd if=eole-2.x.x-alternate-amd64.iso of=/dev/sdx ( Attention: les données sur la clé seront perdues !) ;

  5. démarrer le serveur cible sur la clé USB.

Démarrage (boot)

Au démarrage, choisir le module à installer parmi ceux disponibles.

Menu général de l'installeur EOLE 2.4

Cette phase s’effectue sans aucune question, elle installe les paquets nécessaires, et gère la reconnaissance matérielle des éléments du serveur.

Attention les données sur le disque dur seront effacées.

Formatage des partitions du disque
Formatage des partitions du disque

Configuration

Il existe deux modes de configuration :

  • mode autonome

    Le mode autonome est l’utilisation de l’interface de configuration du module pour paramétrer le serveur.

    À son lancement, l’interface de configuration du module récupère dans les différents dictionnaires, les variables, leur valeur par défaut et les libellés qui seront affichés dans l’interface.

    Après la première instance, si votre adresse IP est autorisée pour l’administration du serveur, vous bénéficier d’un accès distant à l’interface de configuration du module au travers d’un navigateur web.

  • mode Zéphir

    Le mode Zéphir consiste à configurer le module au travers de l’application Zéphir depuis le module du même nom. Ce module permet la mise en place d’un serveur de gestion de parc de serveurs EOLE. Par le mécanisme de variante, vous pouvez avoir des configurations pré-définies pour un ensemble de serveurs.

Configuration mode autonome.

Pour configurer le serveur il faut utiliser l’interface de configuration du module qui s’exécute avec la commande gen_config.

Écran d'accueil de l'interface de configuration du module
Écran d’accueil de l’interface de configuration du module

Au premier lancement le mode assistant est proposé par défaut. Les renseignements minimums permettent d’avoir un serveur fonctionnel avec un nombre de services restreints mais très différents selon le module (de la fonctionnalité) choisi.

Une fois les variables obligatoires saisies il faut enregistrer et quitter l’application.

Instanciation

L’instanciation, qui consiste à écrire les fichiers de configuration et à lancer les services d’après les valeurs renseignées à l’étape précédente, s’exécute à l’aide de la commande instance.

Quelques questions permettent de changer les mots de passe ainsi que quelques autres paramètres spécifiques.

Une mise à jour et/ou un redémarrage peuvent être proposés.

Administration

Selon le module installé, l’administration du serveur peut se faire avec une interface web nommée EAD ou par des outils propres à chaque module. Mieux vaut se référer aux documentations spécifiques et regarder quelle application est utilisée pour un module donné.

Pour utiliser l’EAD il faut, dans un navigateur, ouvrir l’adresse https://<adresse_IP> :4200

Vue du portail avec le thème Envole

Ne pas oublier d’utiliser le protocole HTTPS pour accéder à l’EAD.

Le compte et le mot de passe demandés sont ceux modifiés à l’instance.

Comment sont gérées les versions et les mises à jour :
Principes généraux de diffusion (PDF)